Les curés à Péronne

Les curés de Péronne

Étienne MOIROUX, de Mâcon, né en 1754, était curé de Péronne en 1784. Le 27 juillet 1789 fut assailli dans sa cure (voir chapitre « La Révolution »).
En 1791, le curé Moiroux prêta serment. Dispensé de service 
militaire par un congé du mois de juin 1794, l’Abbé Moiroux se retira à Mâcon.
Le bien de la cure et le presbytère furent vendus pour 6.880 francs en 1796, à Pierre TESTE, de Péronne, et Emilian TESTE acheta l’église pour 900 francs le 30 mai 1799.
Deux curés se succédèrent rapidement à Péronne, de 1804 à 1807 c’étaient l’Abbé MAISONNEUVE, qui devint curé de CERON, et l’Abbé Charles OURlET, né en 1736, nommé le 14 août 1805, reconnu par le Préfet le 14 décembre suivant. Le curé OURlET a établi les registres paroissiaux de 1803 à 1850 en y incluant les baptêmes effectués clandestinement pendant les années précédentes.
Claude Michel, curé de Clessé, nommé curé de Péronne le 1er octobre 1807, mourut dans cette paroisse en 1825.